Lectures des mois de janvier et février 2017

Elle fait des marque-pages… Ben oui, elle lit aussi!
Même que jadis, naguère, j’ai même eu un blog qui parlait (que) de lecture et qui drainait minimum 100 personnes par jour. Si, si!
Je m’y recolle mais version cool!

Voici mes lectures début 2017:

Histoire d’une mouette et du chat qui lui apprit à voler de Luis Sépulveda

arton153

Mignon, j’ai apprécié la lecture mais ce n’était pas le livre initiatique que j’imaginais.

Citation: « Les humains sont hélas imprévisibles ! Souvent, avec les meilleures intentions du monde ils causent les pires malheurs, (…). »

En avant, route! d’Alix de Saint-André

51lYmFrfL3L._SX298_BO1,204,203,200_

Une belle surprise! Un contre-pied catho à cette marche que l’on ne présente plus mais pour autant plein de spiritualité. J’ai trouvé ici le voyage initiatique attendu! A défaut de mouette ce fut une fumeuse partie sur les routes avec une coquille accrochée à son sac.

Citations: « Et moi,à ce moment-là, sur cette place au soleil, je suis dans une goutte de pur bonheur. »

« Les plus grands destins ont commencé par un tout petit pas. Suffit de mettre un pied devant l’autre et de recommencer. Ouais… »

Riquet a la houppe d’Amélie Nothomb

téléchargement (2)

Je suis allée jusqu’au bout de la même manière que tu finis ton coca à 19 euros (cf Gad Elmaleh). Mais il sera vite revendu pour un(e) autre qui a envie de lire aussi le dernier Nothomb. En somme, déçue.

Citation: « Les gens ne sont pas indifférents à l’extrême beauté : ils la détestent très consciemment. Le très laid suscite parfois un peu de compassion ; le très beau irrite sans pitié. La clé du succès réside dans la vague joliesse qui ne dérange personne. »

L’idée ridicule de ne plus te revoir de Rosa Montero

51AxtsNx2YL._SX210_

Magnifique roman!
Il s’agit de l’histoire du deuil de Marie Curie qui vient de perdre son mari. C’est dur et touchant mais aussi instructif sur leurs vies et leurs découvertes.

Citations : « Les personnages de fiction sont les marionnettes de l’inconscient. »

« En fait, la vie est si tenace, si belle, si puissante, que même dès les premiers moments de la peine elle vous permet de savourer des instants de joie: le plaisir d’un bel après-midi, un rire, une musique, la complicité d’un ami. La vie se fraie un chemin avec la même opiniâtreté qu’une plante minuscule capable de fendre un sol en béton pour sortir sa tête. Mais, en même temps, la peine suit son cours. »

Le temps est assassin de Michel Bussi

41dRblCR8VL._SX210_

Misère! Trop génial ce policier, je veux en lire d’autres du coup! Super découverte!!!! Non mais quelle fin! Incroyable! Et le décor de la Corse, on a envie d’y être 😉

Citations: « L’amour c’est le père Noël pour les grandes personnes. »

« La beauté, c’est un secret. En parler, c’est la violer.
Pour moi, la Corse, c’est ça…
Il faut l’aimer et la laisser en paix. » 

La bibliothèque des cœurs cabossés de Katarina Bivald

511L5Gx5TtL._SX210_

Quand on aime les livres, tomber sur ce genre de bouquin c’est du pain béni. Mais franchement c’était trop gentillet et gnangnan. Dommage!

Citations: « Quelle terrible prise de conscience : savoir qu’il y avait tant de livres qu’elle ne toucherait jamais, tant d’histoires qui se poursuivraient sans elle, tant d’auteurs anciens qu’elle n’aurait pas le temps de découvrir ! »

« Tu sens? L’odeur des livres neufs. Des aventures pas encore lues. Des amis dont on n’a pas encore fait la connaissance, des heures d’escapade hors de la réalité qui attendent. »

J’arrête de râler de Christine Lewicki

41Mx6TzcRAL._SX303_BO1,204,203,200_

Challenge en cours de réalisation. Je suis en bonne voie! Pas si simple d’arrêter de râler! Ce bouquin de développement personnel est facile à appréhender, ce serait bête de s’en priver – et vos proches vont vous remercier! 🙂

Citation: « Cessons de croire que notre bonheur repose sur des circonstances extérieures à nous. »

Pour que tu ne te perdes pas dans le quartier de Patrick Modiano

418Lf3i1BYL._SX210_.jpg

Et bien c’est pas grâce à ce bouquin que je vais réussir à arrêter de râler! J’ai pas compris! C’est moi qui suis bête ou quoi? Obligée de faire une recherche sur Google pour comprendre s’il n’y a que moi qui suis frustrée? Il n’y a pas de fin? C’est ça, en fait, il n’y a pas de fin? Euh et pas de milieu non plus…
Cette impression que l’auteur a recopié des bandes sonores piquées chez un psy mais dont on ne sait pas le fin mot de l’histoire au bout du compte. Ben, je ne vais pas faire très intello (surtout que pour mon premier Modiano j’ai quand même commencé par le prix Nobel de littérature!) mais je crois que je n’ai pas accès à ce néant.

Citations: « Mais tout ce passé était devenu si translucide avec le temps… une buée qui se dissipait sous le soleil. »

« Les souvenirs d’enfance sont souvent de petits détails qui se détachent du néant. »

Nymphéas noirs de Michel Bussi

téléchargement (3)

Un petit policier top du top pour se remettre de cette dernière lecture. Il est terriblement bon celui-ci aussi. Encore une fois, je me suis faite avoir et pourtant ce n’est pas si simple!
Très joli! Bravo, Monsieur Bussi!

Citations: « Les gens au fond, admirent les fous. »

« Une vie, tu sais, Fanette, c’est juste deux ou trois occasions à ne pas laisser passer. Ça se joue à ça, ma jolie, une vie ! Rien de plus. »

Les gens sont les gens de Stéphane Carlier

51nJH3BYQuL._SX301_BO1,204,203,200_

Non, je ne suis pas encore décontaminée! Il me fallait encore de la gaieté avant de repasser à un livre un peu plus sérieux! Un roman vendu comme étant antidépresseur cela ne se refuse pas. Bon il faut avouer que suivre une psy aller voler un cochon et le ramener dans son appartement à Paris forcément c’est pas banal! Un roman complètement loufoque auquel il ne faut rien attendre de plus.

Citations : « C’était loin d’être une intellectuelle. On lui disait « Homère » et elle pensait « Simpson ». »

« Leur premier contact, de chaque côté d’un bureau derrière lequel le vieil homme établissait le dossier de l’animal, fut d’ailleurs un désastre :
« Il a un nom votre cochon ?
– Oui, Foufou.
– Foufou ?
– Oui. F.O.U…
– Pas la peine d’épeler. Si je peux me permettre, j’ai rarement entendu un nom aussi débile, même pour un cochon. »

Soit 2886 pages lues.

4 réflexions sur “Lectures des mois de janvier et février 2017

  1. J ai bien aimé le côté décalé de les gens sont les gens, nymphéas noirs est un de mes livres favoris de bussi, le temps est assassin est dans ma pal ainsi que la bibliothèque des coeurs cabossés

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s